ATELiER

JO-VANNI

 

Né en 1961 à Piscinisco en Italie, vit et travaille en Suisse

 

En 1861, dans le journal parisien "le Courrier du Dimanche", Courbet publie un manifeste du réalisme, dans lequel il exprime qu' "un artiste doit s'occuper du monde contemporain et de la vie, autant que de l'art".

Cette phrase semble avoir été écrite ex professo pour Jo Vanni, car elle résume de manière frappante exactement ce qu'il ressent et le regard qu'il porte à l'art.

En effet, ce jeune créateur autodidacte de 31 ans est un passionné de la vie et voue un respect inné aux êtres, aux animaux et à la nature. Dynamique : la vie étant un cadeau formidable, il faut la vivre pleinement.

Sa philosophie, sereine et ouverte, est particulièrement propice à la création et a pour résultat d'aboutir à des œuvres de belle qualité, pleines d'esprit et séduisantes.

Chez Jo Vanni, le sentiment prend le pas sur l'intellect. Il ne cherche pas à décrire des situations, mais des émotions.

Ayant vécu en Australie et en Ecosse, il a gardé le souvenir de longues marches dans les Highlands sauvages et sur certaines plages désertes australiennes battues par le vent. Il s'imprègne ainsi de paysages, de lumières, de formes.

De ses racines, il a gardé ce goût immodéré des longues promenades dans la nature (à l'image des impressionnistes qui abandonnèrent leurs ateliers pour se consacrer à la peinture en plein air), au cours desquelles il puise son inspiration.

Que ce soit le porte-CD "Yolanda" première pièce de sa collection "Après 91" inspiré par l'art aborigène australien ou le meuble "coin-téléphone" "CETACE" créé en hommage aux dauphins, toutes ses réalisations sont empreintes d'un sentiment bien défini, d'une émotion, de vie.

GiovanniDalSasso
item1
item12
item11
item10
item9
item8
item1d1a